IPB

Welcome Guest ( Log In | Register )

 
Reply to this topicStart new topic
L'Osmothèque, petite histoire de sa création, - Avril 1977 à Décembre 1979
Le Jardin Retrou...
post 22-Jul-2009, 01:50 PM
Post #1


Administrator
***

Group: Root Admin
Posts: 126
Joined: 26-February 06
From: France
Member No.: 1



DE LA MAISON IMAGINAIRE,
VERS LA MAISON IMAGINABLE ET IMAGINEE
POUR ABOUTIR LE 26 AVRIL 1990 A LA MAISON REALISEE :

L' OSMOTHEQUE


Extraits de textes illustrant ce cheminement.

... Notre lieu de rencontre devrait être une MAISON DE LA PARFUMERIE, une maison de la culture, un club, que nous pourrions créer si nous étions riches.

Une maison de la parfumerie dans un vieil hôtel du 17ème siècle, en l'île St-Louis, où les parfumeurs du monde entier viendraient passer un instant de loisir et de détente.

Ils auraient à leur disposition, une bibliothèque, une collection complète de revues, et une bibliothécaire pour les guider dans leurs recherches.

Il y aurait - comme dans le musée imaginaire d'André MALRAUX - une collection de flaconnages rarissimes, depuis des amphores antiques jusqu'aux modèles les plus raffinés des "désigners" d'aujourd'hui.

Y.GUTZATZ - membre du comité directeur (bulletin de la STPF N°1 Avril 1977)


Cela fait trente siècles que l'on débat de savoir qu'elle est la dixième muse. Je crois bien qu'on l'a enfin trouvée. C'est OSME, la muse de ce dixième art qu'est la PARFUMERIE.

Il n'est plus permis de douter d'elle.

Sa dernière manifestation terrestre a été cette idée commune et spontanée de lui dédier enfin sa propre MAISON, son MUSEE - ou littéralement : le temple des MUSES - qui serait entièrement consacré à son culte.

Terpsichore, Uranie, Euterpe et Clio possèdent chacune le leur.

Pourquoi OSME n'aurait-elle point le sien ?

La maison imaginaire proposée était bien ce temple.

Cette maison était un Musée, mais, débarrassée de tout relent poussiéreux, elle était plus que cela.

De Musée, elle avait l'aspect conservatoire et également didactique, grâce â ses expositions permanentes ou temporaires des choses du passé, mais aussi du présent et pourquoi pas du futur.

De la bibliothèque, elle avait la mission de réunir, de préserver et de diffuser la connaissance.

Du Forum, elle avait le rôle de rassembler les hommes dans un même creuset ou s'élaborent les idées, et se forge l'avenir.

Par le brassage des idées et des hommes sa vocation était essentiellement la CREATIVITE.

Le moment était venu de reparler de cette idée qui a fait son chemin.

De leur côté, et tout à fait indépendamment de notre propre action, ce qui mérite d'être souligné, nos amis grassois ont soutenu un projet très voisin, auquel se sont intéressés les édiles locaux, sous l'impulsion de la jeune et dynamique chambre économique de Grasse.

Est-ce à dire que la création de la maison de la parfumerie soit pour demain ?

Ce serait trop beau - mais nous devons envisager son devenir avec confiance.

La maison imaginaire est une maison imaginable.

Il semble qu'on pourrait trouver dans Paris quelque palais rose oublié, digne d'accueillir le MUSEE français de la parfumerie.

R. SCHWOB - Président d'honneur de la STPF. (Bulletin de la STPF N°3 - Décembre 1978)


Poursuivant l'appel lancé par Mr. Y.GUTZATZ "LA MAISON IMAGINAIRE" et par Mr. R.SCHWOB "LA MAISON IMAGINABLE", la STPF constitue en Septembre 1978, une commission chargée d'étudier ce projet.

Cette commission comprend : Mademoiselle DEMEILLERS, Madame MONGIN, Messieurs DUBOIS, KERLEO, PFEIFFER, SCHWOB et WERIGUINE.

Elle s'est déjà réunie a plusieurs reprises.

Il a semblé évident a tous que si la STPF pouvait jouer le rôle de promoteur dans ce projet, celui-ci concernait aussi tout particulièrement des organismes comma la Fédération de la Parfumerie, Prodarom, et au-delà, toute la profession.

Toutefois dans un premier temps, nous envisageons de constituer une bibliothèque à l'usage de nos sociétaires.

Nous en reparlerons.

Ensuite, nous maintenons l'idée et l'esprit d'une maison de la parfumerie, avec une date qui pourra bientôt être précisée...

J. KERLEO Président de la STPF. (Bulletin de la STPF N°4 Décembre 1979)


--------------------
Le Jardin Retrouvé
3 cour Jasmin
FR - 75016 Paris
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 User(s) are reading this topic (1 Guests and 0 Anonymous Users)
0 Members:

 



Lo-Fi Version Time is now: 24th January 2022 - 11:05 AM